A propos du label C.C.H.F. et de son mode de communication :

Publié le par Philippe André Royer

 

On peut se demander de quel point de vue, cette nouvelle entité, la C.C.H.F. (communauté des communes des Hauts de Flandre) a été ainsi baptisée ! Les hauts de Flandre sans ses Monts, en bordure de la colline de Watten et de l´ancien rivage de Merckeghem, le plat pays en somme, alliant seulement une partie du Blootland et du Houtland, ignorant sa transfrontalité historique.


Ce ne peut être qu´une affaire de haut-fonctionnaires et d´élus, sans véritable culture régionale, obnubilés par une centralité hexagonale, celle du siège régio-départemental et/ou de la capitale. Qui a-t-on concerté en effet pour ce nouveau label territorial ? Qui est l´inventeur de cette appellation qui ressemble  assez à celle d´une coopérative céréale des hauts de France. Ici, nous ne sommes pas en haut, mais au septentrion tout comme le littoral dunkerquois…. Au cœur des Pays-Bas français, vu des autres pays européens voisins. A-t-on pensé au tourisme, au commerce… comment utiliser avec efficacité ce label pour communiquer l´image de ce territoire en multilingue … ne serait-ce en flamand ou en néerlandais ? Le conseiller en communication consulté pour ce choix était-il Monsieur Galabru ?


Mais, les habitants de ce bassin de vie, que savent-ils vraiment de cette nouvelle intercommunalité, fonctionnant maintenant depuis plus de 8 mois ?

 

Nous avons surfé aujourd´hui sur Google et autres moteurs de recherche. Outre quelques articles de la Voix du Nord et du journal des Flandres, il y a heureusement une page Wikipedia et surtout l´omniprésence des informations et actualités rédigées en ego par le président André Figoureux, lui seul sur le front, ses billets sur son blog et sur les media sociaux (facebook, Twitter).

 

A croire, si nous pouvons user ici d´un brin d´humour,  que la CCHF est une auto-entreprise !

Il nous informe qu´une plateforme internet «  interactive » est en cours… de création….nous sommes bien curieux de pouvoir en voir les fonctionnalités et le contenu interactif.

 

Jusqu´à ce jour, nous n´avons aucune vue d´ensemble des fonctions de cette intercommunalité, de ses projets ; nous ne savons pas comment travaillent les commissions et qui en sont les membres. Nous ne comprenons pas comment sont nommés les vice-présidents et pourquoi une ville moteur comme Bergues (… qui rassemble la plus forte densité de population de ce petit territoire, outre son rayonnement historique et médiatique) n´a pas obtenu de vice-présidence ? Il y a urgence de communiquer de manière transparente et démocratique, de pallier aux sectarismes politiciens. Il y a urgence de communiquer sans écran de fumée.

 

Ne jamais oublier que les élu/es sont de simples citoyens qui ont reçu des mandats de leurs électeurs et autant d´ avertissements des non-électeurs. Ils ont de sacrées responsabilités et des devoirs sans droit divin !

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_de_communes_des_Hauts_de_Flandre

https://twitter.com/figoureuxa

https://www.facebook.com/andre.figoureux

http://www.andre-figoureux.fr/

 

 

Commenter cet article