Des champs de fleurs de lin / couleur bleue comme l´Europe.

Publié le par Philippe André Royer

VERBATIM / JUILLET 2010

fleur-de-lin.jpgDes champs de fleurs de lin / couleur bleue comme l´Europe.

Autrefois le commerce du lin entre Dunkerque (Flandre/ France)  et Riga (Lettonie) était florissant… (A la fin de l´ancien régime, on semait en Flandre/Picardie des graines de lin en provenance de Riga…)

 

Notre décors / Tentures de Monts de Flandre, parterre de pannes et de dunes.

 

Chemins cheminant de la mer du nord à la mer baltique / La schreve frontière apposée comme sur une simple carte virtuelle, marquant les territoires des conquêtes de nos royaumes et de nos républiques au fil de l´histoire – incontournable  claveau de notre identité au sein des nations contemporaines – c´est un avantage de pouvoir jouer à saute-mouton dessus et de bien vouloir saluer  en voisin, avec leurs mots, nos amis !

 

Notre joker serait cette proximité urbaine – (Bruxelles – Antwerpen – London – Paris – Amsterdam – Lille et Köln)  et une partition de langages  romans (français, picard), anglo-saxons (anglais, globish), germaniques (flamand, néerlandais, allemand).

 

A nous de voir l´authentique distance, d´éveiller notre désir caché et/ou bâillonné, de communiquer en eux.

 

Que de surprises, il y a si nous faisons l´effort de nous approprier ces richesses, de défaire les aprioris et autres césures partisanes, de nous préparer à cet avenir, sans crainte de devoir abandonner les attributs de nos industries anciennes sur les trottoirs de nos brocantes coutumières.

 

Les métiers et leurs maitres vivront de leur excellence, s´ils veulent bien comprendre le nécessaire transfert en marche, former en valeurs vraies  les générations en bouture de gouvernance,  leur donner le goût et les moyens d´acquérir de nouveaux savoirs tout au long de la vie, susciter en eux  le sens de l´effort et de la prise de risque, …… C´est ce sens là, rude comme le vent du nord, adjoint à la recherche de l´innovation, tel qu´il était promu par nos anciens, pour gagner en terres, en richesses et en stabilité, qu´il faut partager et transmettre -  

 Plein pieds dans ce challenge : Osons ! Nous nous devons de nous adapter encore une fois aux  mouvants dessins de notre littoral, d´explorer d´autres ressources, de faire ressurgir nos réseaux européens d´antan, de surfer avec rigueur et respect de l´autre sur les nouveaux territoires de la mondialisation. Soyons espiègle tout au long de cette  schreve tellement restrictive  en sens !ph.a.royer

logoescargot----.jpg

Commenter cet article