Causeries d´un soir d´été / Jeudi 03 Juin / Carte blanche à Olivier Engelaere / Engelaere Editions.

Publié le par Philippe André Royer

Jeudi 03 Juin 2010

 

 

logolionnoirCarte blanche à Olivier Engelaere / Engelaere Editions.

 

Olivier Engelaere parlera de son métier et de sa passion d´éditeur indépendant en Euro Région. Il sera accompagné du poète Ivar Ch´Vavar et du compositeur/auteur Omar Yagoubi qu´il a choisi de publier : Le poète picard, Ivar Ch'Vavar (Pierre Ivart) et Omar YAGOUBI parleront de leur travail de création littéraire et de compositeur, mais aussi d´identité culturelle. Omar interprétera quelques compositions au piano.

Engelaere Editions , une maison d'édition indépendante basée à Douai , publie  des auteurs de littérature, en français, en langue régionale picarde ou flamande, et en néerlandais, originaires du « grand nord » de la France et de Belgique dont les écrits sont porteurs d'un « esprit » septentrional…

Engelaere Editions entend faire preuve d'une véritable démarche littéraire en rendant accessible des textes sur la région, en langue régionale, mais aussi en français, dans le domaine de l'histoire, de la réflexion politique, de la culture, de l'art et de l'aménagement du territoire, pour peu que ces réflexions aient une dimension régionale et soient écrites d’un esprit d’ouverture et de tolérance dans la tradition humaniste des cultures de l’Europe du Nord-Ouest. http://engelaere-editions.com

 

 

safe image

Ivar Ch'Vavar écrit aussi bien en français qu'en picard. Il a fondé et dirigé les revues L'Invention de la Picardie, Le Jardin ouvrier, L'Enfance et Kminchmint. Traducteur en picard (de textes d'Alain-Fournier, de Rimbaud, d'Emily Dickinson, Jules Renard, William Shakespeare, Paol Keineg ou à la manière de Georges Bataille dans Quate poèn.mes et plus récemment de Pierre Garnier), Ivar Ch'Vavar est un constant et un ardent défricheur de la langue et de la littérature picarde … Au début des années 1990 il commence la publication de sa trilogie « rurale » Feuillées d'Hypnos composée de Couleurs cyclistes, Jour de glaire et Bander en automne. Il a écrit sous de nombreux hétéronymes comme cela est révélé dans Cadavre grand m'a raconté et le numéro de la revue Plein Chant qui lui a été consacré (plus d'une centaine, dont Évelyne « Salope » Nourtier est peut-être le plus connu...).

 

 

Omar-Yougabi.jpgSa vie ressemble à un « immense grand écart ». Né à Lens en 1957, d’une mère polonaise et d’un père algérien, Omar Yagoubi a grandi « entre le piment des pays méditerranéens et les rires ou les larmes des pays slaves », tentant d’obtenir « un mélange de couleurs stable ». La musique lui a permis de gérer une grande sensibilité et de tenir ce grand écart… Pianiste virtuose, compositeur de réputation internationale, Omar Yagoubi passe allègrement de Beethoven aux fanfares de Carvin, alors que ses propres créations flirtent avec Prokofiev ! Virage à 180° encore quand Omar – qui a joué dans 35 pays, vécu à Paris, Bruxelles – revient à Rémy, un petit village artésien, pour composer entre autres… « ce purin de sureau afin de se débarrasser des taupes ». Ch. Defrance L'Écho du Pas-de-Calais n°44 -05.2003

 

9782917621035Michel Meurdesoif présentera son travail d´écrivain et de linguiste : Les langues régionales du Nord sont elles une ouverture vers le multlinguisme et une chance pour le développement de l’apprentissage des langues ? Paroles d’un pédagogue et élu. Lectures de quelques histoires humoristiques tirés de son livre en picard « Ch’est toudis l’pus laid baudet »

Publié dans événements

Commenter cet article

Justine, les Littoerales 03/06/2010 21:38



Cher Philippe,


Tout d'abord, je tiens à vous féliciter pour l'organisation de cette belle manifestation qui s'est déroulée dans un cadre des plus agréables.


J'aurais voulu faire quelques remarques, mais la discussion a été écourtée. Est-il possible d'ouvrir un espace de discussion afin de poursuivre la réflexion?


Puis-je poster un commentaure?


A bientôt!